• Le canyon Lacaze-Duthiers : site d'étude à long-terme

    Le canyon Lacaze-Duthiers : site d'étude à long-terme

    Depuis 2010, la chaire a mis en place une étude des propriétés dynamiques de l'écosystème du canyon sous-marin Lacaze-Duthiers, dont la campagne d'exploration MEDSEACAN de l'Agence des Aires Marines Protégées Lire la suite
  • Croissance des coraux profonds

    Croissance des coraux profonds

    Les coraux profonds sont des ingénieurs de l’écosystème, souvent associés à des zones de forts courants induits par des anomalies topographiques du fond (monts sous-marins, canyons). Dans certains canyons sous-marins, Lire la suite
  • Colonisation de bois coulés

    Colonisation de bois coulés

    Les débris de plantes terrestres (bois, feuilles..) représentent une source d'énergie pour des espèces spécialisées capable d'utiliser cette matière peu dégradable. Leur diversité dans les grands fonds illustre l'importance de Lire la suite
  • Ecosystème hydrothermal et environnement instable : la dorsale est-Pacifique

    Ecosystème hydrothermal et environnement instable : la dorsale est-Pacifique

    La dorsale est-Pacifique est connue comme l'une des régions volcaniques les plus actives des fonds océaniques. Certaines zones sont le siège d'éruptions volcaniques répétées où les coulés de laves conduisent Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Colonisation de bois coulés

Les débris de plantes terrestres (bois, feuilles..) représentent une source d'énergie pour des espèces spécialisées capable d'utiliser cette matière peu dégradable. Leur diversité dans les grands fonds illustre l'importance de cet habitat fragmenté mais riche en énergie. Ils abritent des bivalves appartenant aux lignées des sources hydrothermales ou des suintements de méthane, et posent la question du rôle de cette composante chimiosynthétique et des propriétés de ces habitats éphémères dans les grands fonds.

Cette question n'a été abordée que très récemment dans les canyons de Méditerranée où les évènements extrêmes (crue, tempête) et l'étroitesse du plateau continental favorisent le transport de ces débris vers les profondeurs et leur utilisation par des communautés de microorganismes et invertébrés profonds (Fagervold et al. 2013, Romano et al. 2014).
Le programme de la chaire a permis de combiner des expérimentations in situ à 500m de profondeur dans le canyon Lacaze-Duthiers avec des déploiement en aquarium d'eau de mer pour étudier la dynamique temporelle de ces systèmes écologiques. Différents stades de colonisation, et notamment la formation d'habitat riches en sulfure, ont été décrit après seulement quelques semaine d'immersion (Yücel et al. 2013). Les communautés microbiennes spécialisées qui utilisent les composés du bois et produisent le sulfure d'hydrogène sont encore très peu connues. Les successions rapides mises en évidence après l'immersion expérimentale de bois soulignent les relations entre les bivalves qui colonisent les bois et les communautés microbiennes des bois coulés (Kalenitchenko et al. 2015).