• Le canyon Lacaze-Duthiers : site d'étude à long-terme

    Le canyon Lacaze-Duthiers : site d'étude à long-terme

    Depuis 2010, la chaire a mis en place une étude des propriétés dynamiques de l'écosystème du canyon sous-marin Lacaze-Duthiers, dont la campagne d'exploration MEDSEACAN de l'Agence des Aires Marines Protégées Lire la suite
  • Croissance des coraux profonds

    Croissance des coraux profonds

    Les coraux profonds sont des ingénieurs de l’écosystème, souvent associés à des zones de forts courants induits par des anomalies topographiques du fond (monts sous-marins, canyons). Dans certains canyons sous-marins, Lire la suite
  • Ecosystème hydrothermal et environnement instable : la dorsale est-Pacifique

    Ecosystème hydrothermal et environnement instable : la dorsale est-Pacifique

    La dorsale est-Pacifique est connue comme l'une des régions volcaniques les plus actives des fonds océaniques. Certaines zones sont le siège d'éruptions volcaniques répétées où les coulés de laves conduisent Lire la suite
  • DOSI - réseau international d'experts sur les grands fonds

    DOSI - réseau international d'experts sur les grands fonds

    Depuis 2015 la chaire est impliquée dans DOSI un réseau international associant des chercheurs et d'autres acteurs de la société concernés par les enjeux liés aux environnements profonds. Nadine Le Bris Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

L'océan profond et le changement climatique

L'océan a absorbé une grande part du CO2 issu les activités humaines et de la chaleur accumulée par l'effet de serre que provoque son augmentation dans l'atmosphère.  L'océan stocke et répartit cette chaleur et ce CO2 excédentaires dans ses profondeurs dont les écosystèmes subissent déjà des changements majeurs, augmentation de température, diminution de l'oxygène et du pH. Publiée par la Plateforme Océan-Climat pour la journée Mondiale de L'Océan le 8 juin 2015, la fiche "L'océan profond quels enjeux climatiques?" précise les connaissances actuelles sur ces changements dans les grands fonds.
L'article de perspective 'The deep ocean under climate change' publié le 12 novembre dans Science appelle à reconnaître explicitement le rôle de l’océan profond dans l’atténuation du changement climatique et à développer la connaissance et les outils nécessaires pour protéger efficacement et de maintenir l’intégrité des écosystèmes de grande profondeur et les fonctions qu'ils assurent. Cet article est issu des réflexions menées dans le cadre de la Plateforme Océan Climat et de la session 'Deep-sea ecosystem and climate change' organisée dans le cadre de la conférence scientifique 'Our common future under climate change' à Paris du 7 au 10 juillet 2015.

 

L’océan joue un rôle majeur en absorbant une large part de la chaleur et du CO2 libéré par les activités humaines. Ce faisant, il atténue le réchauffement de l’atmosphère et des terres émergées et atténue les effets du changement climatique. Cette régulation a un coût. Elle expose les organismes et les écosystèmes océaniques à des changements majeurs, augmentation de température, acidification et désoxygénation des eaux et modification des apports de nourriture, qui sont d’ores et déjà observés à des profondeurs de plusieurs centaines voire milliers de mètres de fond. Ces effets risquent de compromettre la capacité d’atténuation des perturbations climatiques et bien d’autres services assurés par une grande diversité d’écosystèmes sur les fonds océaniques, sur lesquels s’exerce par ailleurs des pressions de plus en plus fortes pour l’exploitation de multiples ressources.

Nous n’avons aujourd’hui qu’une vision très parcellaire de la sensibilité des espèces et des écosystèmes des fonds océaniques à ces perturbations. La rapidité avec laquelle la biodiversité de l’océan profond réagit aux changements appelle cependant à prendre en compte ces écosystèmes mal connus, et les rétroactions qu’elles pourraient exercer sur la surface des océans ou l’atmosphère, dans les évaluations et les scénarios d’adaptation